Notes de l’album Protea

Notes de l’album Protea

Puisque cet accomplissement en est un qui, jusqu’à ce jour, demeure un jalon dans mon histoire, je vous présente le mot d’introduction de mon album paru en avril 2017. Ces mots résonnent encore de vérité pour moi, trois ans plus tard.

Le Protéa est un genre de plante qui me fascine depuis longtemps. Réputé exister depuis la période où les continents ne formaient qu’un, on en retrouve près d’une centaine de variétés, aux formes et aux couleurs étonnantes. Aussi envoutante que soit sa beauté, c’est en fait le symbolisme de cette fleur africaine qui résonne en moi avec force: diversité, courage, transformation et changement. Je crois primordial de trouver le courage d’affronter, en toute honnêteté, la peur de ce que l’on trouve à l’intérieur de soi et de ce que l’on ne comprend pas chez l’autre. Ce n’est qu’en apprivoisant ces peurs qu’on peut les laisser se transformer et ainsi apprendre à reconnaître, accepter et accueillir à bras ouverts le monde dans toute sa merveilleuse diversité. Je crois que cette diversité constitue l’essence et la beauté de notre humanité et que dans notre volonté de la chérir réside l’espoir de créer un réel changement vers l’unité. Cette riche inspiration me permet, en quelque sorte, de payer mes hommages aux origines de la musique que je pratique maintenant avec modestie, voyageant moi-même sur cette route parsemée de mes peurs, mes doutes, mes transformations.

Avec tout mon amour, je vous ouvre les bras, 

Martine Labbé

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.